Le Blogue

L’infatigable voyageuse

À 72 ans, à la résidence Le Renaissance Cowansville, Annie Pastor continue à vivre ses passions.
par Élise Danielle Legault
Annie Pastor
Tronc d’arbre dans le Parc National Mt-Field en Tasmanie. Ces arbres sont des Swamp Gums (Eucalyptus Regnans), les plus hauts arbres de la Tasmanie, en Australie : ils peuvent atteindre 90 m et vivre jusqu’à 250 ans. Printemps 2019.

«Mon appartement, c’est mon sanctuaire», confie Annie Pastor alors que nous prenons place au salon, son petit chien, Molly, à nos côtés.

Le mélange des murs safran, des accents décoratifs rouges et du plafonnier circulaire à l’allure cosmique dégage une chaleur accueillante. Dans cette atmosphère de quiétude, la septuagénaire laisse libre cours à ses passions.

La dame au regard expressif a foulé le sol de la majorité des pays, et ce, plusieurs fois, lance-t-elle avec fierté. Alors qu’elle était toute jeune, une professeure lui insuffla l’amour de la géographie et la soif de découvertes, qu’elle étanche, depuis, à même la beauté du monde.

Depuis plus de 30 ans, la globe-trotteuse élabore des itinéraires de voyage pour des groupes à la recherche d’expériences inusitées. Elle aime se tenir loin des sentiers battus. La Namibie, l’Égypte, la Géorgie, l’Arménie trônent au sommet de la liste de ses destinations préférées. «Je ne vais pas aux endroits que tout le monde connaît, précise-t-elle. Je visite plutôt les endroits que les gens délaissent.»

Annie Pastor
Glacier Franz Joseph dans les Alpes du Sud de Nouvelle-Zélande. Long de 12 km, il est situé dans le Parc National de Westland Tai Poutini et le plus près de l’Équateur. Printemps 2019.
Annie Pastor
Uluru, à Ayers Rock près de Alice Springs, dans le Outback australien. Ce monolithe, un inselberg de grès qui s’élève à 348 m au-dessus de la plaine, est un lieu sacré pour les Aborigènes. Printemps 2019.

Au fil du temps, l’appel de l’aventure en contrées éloignées fait place à la découverte de destinations plus rapprochées.

« Ce que j’aime ici, c’est qu’on nous permet de faire des choses qui nous rappellent notre ancienne vie, notre profession ou nos passions. »

C’est ainsi que la voyageuse chevronnée organisera, dès cet été, des excursions pour ses pairs. Au menu, le jardin privé de Claire Léger, à Lac-Brome. «J’aime la nature. Que ce soit en voyage ou à la maison, dit-elle. Tout ce qui est parc floral me parle, et on va visiter le plus beau jardin privé du Québec, selon moi ! »

Annie Pastor affectionne toujours les trésors méconnus, et c’est avec la fougue d’une aventurière qu’elle les fera connaître aux membres de sa nouvelle communauté.

Retour à la liste des articles
Partager cet article